Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les petites histoires de Paul

Les petites histoires de Paul

Menu
Tout feu, tout flamme (I)

Tout feu, tout flamme (I)

I

Selon ses camarades, Octave Cassorte est bizarre. Lui, il ne se trouve pas bizarre mais particulier. Il a un don. Il se demande tout de même si ce don pourrait lui servir à quelque chose. Ses parents étaient tous les deux professeurs universitaires. Malheureusement, les parents vivaient dans la peur. Lors de ses études pour devenir professeur, Daniel, le père d’Octave, était ami avec un dénommé Marcel. A la remise des diplômes, Daniel avait obtenu le sien avec les félicitations alors que Marcel avait été recalé. Devenu un criminel endurci, Marcel entretenait une haine glaciale envers Daniel et sa femme, Elisabeth. Daniel avait reçu une lettre l’informant du retour en ville de ce dernier.

Une nuit de décembre, vers deux heures du matin, une masse sombre pénétra dans la maison. Cette dernière fit fortement grincer les lattes du parquet. Octave, ayant le sommeil extrêmement léger, fut réveillé par ce bruit désagréable. Il saisit une lampe torche et sortit de sa chambre. Celle-ci était au premier étage alors que celle de ses parents était au deuxième. Il ne vit rien alors il pensa que ce n’était qu’un grincement dû au vieux parquet du rez-de-chaussée. Avant de se coucher il se rendit aux toilettes. Il tira la chasse d’eau quelques minutes plus tard et ce fut alors que la porte d’entrée claqua. Il se dirigea vers l’escalier et jeta un coup d’œil vers le deuxième étage d'où il vit s'échapper une épaisse fumée. Il se rua dans la chambre de ses parents. Il y trouva deux cadavres calcinés à la place du couple. Il sut que c’était eux à leurs alliances. Alors que les pompiers commençaient à arriver, Octave sortit de la maison sans une brûlure. Il sut pourquoi sans chercher bien longtemps. Il avait un don unique : son corps ne craignait pas le feu.

Vous avez aimé ? Abonnez-vous.